Le directeur du Journal Haiti-Progrès, Ben Dupuy, dans l'oeil de la tempête

By: haiticonnexion , 2:36 PM GMT on July 02, 2011

Share this Blog
0
+

Quel rôle jouent Ben Dupuy et Pierre Espérance du RNDDH en Haïti ?(Source: Haiti-Progrès) Depuis plus d’une semaine, le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) de Pierre Espérance fait la une de l’actualité. En premier lieu, le RNDDH a écrit une lettre au Président Michel Joseph Martelly le 9 juin dernier pour lui expliquer qu’il a autour de lui des individus peu recommandables. « Le RNDDH croit qu’il est de son devoir d’attirer votre attention sur le fait que plusieurs ex-policiers à la moralité douteuse se retrouvent aujourd’hui dans votre entourage », a souligné Pierre Espérance. Le RNDDH a cité dans sa lettre au chef de l’Etat des ex-policiers dont Noël Godwork, Jacky Nau, Gilbert Dragon, Carel Alexandre et Will Dimanche en précisant que ces gens ont « … intégré votre service de sécurité alors qu’il pèse sur eux de sérieux doutes quant à leur implication présumée dans le trafic illicite de stupéfiants, la violation des droits humains et autres actes répréhensibles ».
Comme il fallait s’y attendre, le président Martelly a pris le contre-pied de ces accusations. « Bien avant le RNDDH, j’avais personnellement cherché des informations sur les personnes indexées qui, d’ailleurs, étaient au courant de ma démarche…Si la DEA, les ambassades, la CIA, les services d’intelligence haïtiens ne peuvent pas me donner des informations sur ces messieurs…,excuse- moi, pour ce qu’on dit sur moi à la radio, à la télévision et dans les journaux, on pourrait dire que je suis de moralité douteuse…Si l’on classe des gens à cause de leur opinion ou idéal politique, moi, je ne vais pas faire cas de ce classement parce que je crois dans la démocratie qui confère à un citoyen le droit d’appartenir à un parti politique », a fait savoir M. Martelly. Notons que, dans cette correspondance du RNDDH, l’organisation a parlé d’ «implication présumée » de ces individus dans « le trafic illicite de stupéfiants ». Notons que Guy Philippe, qui avait participé à la déstabilisation armée du gouvernement Aristide/Neptune en 2003-2004, a pris la défense de ses frères d’armes.
En effet, souvenons-nous plusieurs de ces individus ont conduit, en alliance et connivence avec le « laboratoire », la déstabilisation du gouvernement du président Aristide. Mais peut-on passer sous silence aujourd’hui le rôle néfaste qu’a joué le RNDDH dans le renversement de l’ancien chef d’État et dans le soutien aveugle aux « de facto » Boniface/Latortue ? Jouant pratiquement un rôle d’indicateur de la police, le RNDDH a causé l’arrestation de maints militants lavalassiens. Alors nous nous demandons aujourd’hui pourquoi le RNDDH n’a pas signalé, durant la période d’Aristide et celle des « de facto », que ces messieurs suscités étaient des présumés « dealers » de drogue. L’empire et le RNDDH avaient peut-être besoin de leurs services ?
Aujourd’hui, dans une conjoncture assez confuse, le RNDDH s’implique dans un dossier interne d’un parti politique légal : le Parti Populaire National (PPN). Récemment, la direction de ce Parti a pris des mesures disciplinaires à l’encontre de Benjamin Dupuy. Ce dernier a été écarté du Parti jusqu’au prochain congrès de l’organisation (voir Haïti-Progrès Vol 29 # 2 du 15 au 21 juin 2011 ou visitez notre site :( www.haitiprogres.com). Dans le cas où quelqu’un démissionne du parti ou est expulsé, il doit, d’après la charte de l’organisation, remettre les documents en sa possession et restituer meubles et immeubles dont l’organisation a la propriété exclusive et légitime. A cet égard, des membres du PPN, ayant reçu mandat de la direction, se sont rendus auprès de M. Dupuy pour récupérer documents et matériels.
Nous fûmes stupéfaits et consternés d’apprendre que M. Dupuy a mobilisé un juge et des policiers pour faire constater que des bandits ont fait irruption chez lui et volé son porte- feuille, sa voiture et des armes. Bizarrement, la voiture du sieur a été retrouvée aux abords du local. Mais, d’après nos sources, il a eu le temps de retirer les armes, dont il parle, de la voiture. C’est la première fois, pourrait-on dire, que des voleurs, des « zenglendos » volent des armes et une voiture et les rapportent gentiment à leur propriétaire. Sans commentaires.
Le sieur, se sentant peut- être blessé dans son amour- propre et affichant un individualisme sans borne, a cherché vraisemblablement un bouc émissaire pour justifier sa « démission » du Parti. C’est pour cette raison, de toute évidence, qu’il s’est allié au RNDDH de Pierre Espérance afin de monter un dossier sur le dos du Rédacteur en chef d’Haïti Progrès et dirigeant du PPN et le faire arrêter pour «possession d’armes de gros calibre, association de malfaiteurs», etc. Rappelons qu’il y a moins d’un mois, au cours d’une réunion du Parti, M. Dupuy qualifiait Pierre Espérance de « réactionnaire et de noiriste… ».
Aujourd’hui, M. Dupuy et M. Espérance - étrange association et alliance plus que douteuse - se démènent comme de beaux … « diables » pour trouver le lieu ou habite M. Honorat. Une source, dont nous tairons le nom par prudence et afin qu’elle ne subisse pas de représailles, nous a indiqué que M. Dupuy lui a confié, au local du RNDDH, que « nous préparons un dossier sur M. Honorat. Pierre Espérance a beaucoup de contacts au sein de la PNH et dans l’appareil judiciaire. Il connaît beaucoup de juges… ». Et notre source d’ajouter que Dupuy a précisé : «Présentement, je prépare une rencontre entre Pierre Espérance et le président Jean-Bertrand Aristide… ». N’est-ce pas surprenant ? Notons que notre source sera prête à témoigner par devant la justice.
Entre- temps, nous disons à Pierre Espérance et à Ben Dupuy que la vie du rédacteur en chef d’Haïti Progrès et Secrétaire Général du PPN Georges H. Honorat ainsi que celle des autres membres du Parti qu’ils indexent sont entre leurs mains. Ils seront tenus pour responsables s’ils subissent des actes arbitraires de la part d’agents de la PNH et/ou de responsables de la justice ou d’autres individus commandités.
__________________________
___________________________________

Une onde tropicale sur Haïti ce week-end Samedi et dimanche--2 et 3 juillet 2011-- Haïti peut être affectée par une onde tropicale qui provoquera des averses et des orages, selon le dernier bulletin du Centre national de météorologie (CNM).

Une onde tropicale localisée vendredi matin sur la mer des Caraïbes à l'ouest de l'arc antillais affectera Haïti par des averses et des orages dispersés samedi et dimanche, selon le CNM.

Ces averses et orages peuvent toucher plusieurs départements du pays. Les autorités décrètent le niveau d’alerte jaune

Reader Comments

Comments will take a few seconds to appear.

Post Your Comments

Please sign in to post comments.

or Join

Not only will you be able to leave comments on this blog, but you'll also have the ability to upload and share your photos in our Wunder Photos section.

No reader comments have been posted for this blog entry yet.

About haiticonnexion

Environnement/Weather stories related to Haiti. Also stories of storms or scandals in Haiti.Sujets d'intempéries,de tempêtes aux sens propre et figu